Provence Linux User Group

Le PLUG est une association (loi 1901) basée à Marseille qui regroupe des passionnés d'informatique et logiciels libres, propose des échanges en ligne (mailing-lists, IRC, twitter, …) et organise des réunions mensuelles (en général le 1er vendredi du mois à La Bo[a]te).


Quelques règles de firewall sous Debian (etch)

publié le dans divers - lien court

Après avoir installé une toute nouvelle Debian Etch et installé quelques services, j’ai eu besoin de quelques règles de firewall pour filtrer un peu ce qui circule.

Sous Debian, c’est NetFilter qui est installé par défaut, et il n’y a pas de règles actives.

Il y a la commande “iptables” qui permet de gérer les règles directement en ligne de commande, mais elles ne sont pas mémorisées et rechargées au prochain redémarrage. Il faut alors les écrire dans un fichier qui sera utilisé à chaque boot.

Pour cela il y a 2 optiques :

  • utiliser un script de démarrage, par exemple /etc/init.d/firewall
  • utiliser un script lié aux interfaces réseaux

Un script lié aux interfaces réseaux

La seconde méthode correspond aux nouvelles recommandations de Debian depuis Sarge. Elle consiste à ré-initialiser les règles du firewall à chaque rechargement de l’interface réseau. Cependant, elle est un peu moins connue et pratiquée que la première. On verra donc ça plus tard.

Un script de démarrage

La première méthode est la plus classique. Elle consiste à créer un script shell dans le dossier /etc/init.d/, à le rendre exécutable et à régler la séquence d’initialisation pour qu’elle en prenne compte.

J’ai donc créé un fichier /etc/init.d/firewall que j’ai rendu exécutable par

$ chmod +x /etc/init.d/firewall

J’ai ensuite informé le système qu’il devait l’exécuter aux changements de runlevel (typiquement démarrage et extinction de la machine, mais pas uniquement) avec

$ cd /etc/init.d
$ update-rc.d firewall defaults

Ensuite nous avons encore 2 choix :

  • placer directement les règles iptables dans le fichier /etc/init.d/firewall
  • placer les règles dans un fichier de config qui sera utilisée par le script /etc/init.d/firewall

J’ai préféré la seconde option, plus “propre” à mon avis. Voyons donc ce qu’il y a dans notre fichier /etc/init.d/firewall :

#!/bin/sh
ruleset_dir=/var/lib/iptables
case "$1" in
start)
echo -n "Loading iptables active ruleset: "
/sbin/iptables-restore < $ruleset_dir/active
echo "done."
;;
stop)
echo -n "Loading iptables inactive ruleset: "
/sbin/iptables-restore < $ruleset_dir/inactive
echo "done."
;;
force-reload|restart)
$0 stop
sleep 1
$0 start
;;
save)
echo -n "Saving iptables ruleset: "
cp $ruleset_dir/active $ruleset_dir/active-$(date +%Y%m%d_%H%M)
/sbin/iptables-save > $ruleset_dir/active
echo "done."
;;
*)
echo "Usage: /etc/init.d/iptables *start|stop|restart|force-reload*"
exit 1
esac
exit 0

On a donc un script qui permet de charger/décharger les règles avec les options start et stop utilisées automatiquement, mais il peut aussi accepter d’être rechargé avec les options restart ou force-reload.
Enfin, il permet de sauvegarder la configuration des règles courantes, avec l’option save, très utile quand on a testé des règles via la ligne de commande et qu’on souhaite les rendre persistantes.

Il reste donc à mettre en place les fichiers de stockage des règles.

Par défaut le dossier /var/lib/iptables n’existe pas, nous allons le créer, ainsi que les fichiers vierges :

$ mkdir -p /var/lib/iptables
$ cd /var/lib/iptables
$ touch active
$ touch inactive

Nous pouvons donc lancer une première fois la sauvegarde des règles courantes (s’il y en a) :

$ /etc/init.d/firewall save

Le fichier vide /var/lib/iptables/active est renommé avec la date du jour et un nouveau fichier est créé avec les règles courantes.

Précautions

Comme pour tous les scripts d’init, il est nécessaire que /etc/init.d/firewall soit la propriété de root et qu’il soit le seul à pouvoir le modifier.

Il est également conseillé que les fichiers /var/lib/iptables/\* soit aussi protégés contre des modifications par des utilisateurs non administrateurs.

Conclusions

Il reste donc à apprendre à se servir des règles iptables pour gérer le firewall, le NAT, … pour cela un article très intéressant (en français) est disponible sur le site de Christian Caleca

En vous amusant avec iptables, méfiez vous car vous pouvez totalement bloquer l’accès à la machine depuis l’extérieur (y compris ssh et autre), donc gardez un accès physique (clavier/souris direct) à votre machine au cas où.